vendredi 5 avril 2013

Le smoking en 10 leçons par GQ Magazine.


I Le gagnant très discret
Distrait, on croirait à un costume noir tout simple. De plus près, il n’en est rien. Ici, pas besoin d’être un crooner plein aux as. Pour le porter, il suffit d’être en âge d’aller voter. On notera que la tyrannie de la pochette a encore frappé. On nous bassine avec un pliage rectangulaire, alors qu’il en existe une variété infinie pour s’y prendre mieux. Comme ici un "triple pointe", très simple à réaliser et parfaitement exécuté.
II Le coquin décadent
Veste rouge cramoisi, col en satin noir à revers crantés ("peaked lapel"), une tarte à la crème porno kitsch-chic qu’on espérerait voir portée à la mode dandy. L’exercice de la couleur est périlleux, surtout s’il contient une envie brutale de  splendeur ou de décadence. Plus que jamais, il vous faudra du culot pour l’habiter. Et un manoir hanté où s’habiller.

III & IV Le décontracté chic

Puisque l’on vise rien moins que le dépassement de soi, on laisse tomber le combo jean-veste de smoking, réservé au mec court sur pattes et à ses potes qui font les malins parce qu’ils travaillent dans l’événementiel. On lui préférera une version décontractée chiadée (ou casual-chic, si vous préférez) du costume trois-pièces. Le col est châle, le gilet n’est pas fantaisie, il est noir. Mat ou brillant, ça dépend: le ténébreux solaire fera ce qui lui chante, là où le dandy d’opérette évoluera sur une symphonie de reflets.
Vous commencez à le savoir, une tenue accessoirisée, c’est toujours ça de gagné. S’accorder des largesses, c’est bien (bottes, jean, col ouvert…), mais encore faut-il les compenser avec une once de finesse. Attention aux évidences. Une écharpe en soie, quoi de plus difficile à porter ? Vous vous êtes mis la pression tout seul, il va falloir assurer maintenant.


V L'immortel

Croisé, à boutons pression, col cranté, pochette bouffante et souliers vernis, il nous semble que vous avez tout compris. Votre cape peut pendre au vestiaire la nuit durant si le champagne coule à flots. Passées les premières bouteilles, merci de déployer les efforts nécessaires pour conserver un semblant de maintien. Après tout, c’est tout ce que l’on vous demande.

VI L'élégant

On pourrait penser à un peignoir d’intérieur, mais il s’agit ici en réalité du comble du luxe. Cette veste "molle" est d’une élégance folle. Elle conviendra dans toutes les circonstances aux hommes assez à l’aise dans leur corps pour lui apporter la structure dont il a besoin, et à tous les mordus d’architecture en quête d’une signature forte.

VII Le coquet rêveur

Pour jouer les coquets, monsieur a décidé de prendre un costume faussement élimé. Dettes de jeu sur barbe naissante, 400 coups à Deauville, vraies fausses finitions déroutantes pour dérapage contrôlé en sortie de route. Le but du jeu est d’en mettre plein la vue. On est ici bien au-delà de la maîtrise, dans un monde fantasmé où les rêves sont toujours réalités.

VIII L'équilibriste

Plus abstraite et très structurée, cette interprétation d’un classique par Calvin Klein demande un temps d’adaptation au-delà duquel un nouveau monde est possible. Après tout… un brin d’anticipation ne fait de mal à personne. Le col roulé ici rassure et ramène à un cadre connu. Il offre un équilibre à une silhouette plus conceptuelle.

IX L'homme en devenir

Plus pop que ses concurrents, ce smoking conviendra aux plus jeunes car il dispose de toutes les qualités de ses aînés, la  touche de fraîcheur en plus. Avec une laine texturée pour une désinvolture toute maîtrisée. Col châle, chemise à col cassé, plastron plissé et boutons noirs à clippers offrent le change à une allure de garçonnet. On recense à ce jour trois types de noeud papillon: le petit plutôt preppy, le grand années 70, et celui de taille normale qu’on vous recommande.

X La rock star

Un smoking en velours motif cashmere (« paisley ») avec franges aux manches, pour le gitan magnifique qui sommeille en vous. Une tenue de scène de rock star plutôt que d’ambassadeur. La chemise à plastron plissé redonne quelques indications sur la conduite à tenir: une veste de smoking ne sort jamais seule, mais toujours accompagnée. Bon courage !



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...