samedi 28 avril 2012

Interview avec le marocain le plus people, le journaliste Simo Benbachir: " Croyons en nos rêves et avançons pour les réaliser ."

Et je continue de vous présenter des exclusivités. Cette fois, le marocain le plus people à l'internationale se livre à mon interview Summum. Il s'agit bien du journaliste Simo Benbachir. On le suit presque tous dans ses voyages et rencontres avec les stars. Sollicité dans tous les grands événements, Simo Benbachir est devenu en un temps record une icône très connu. Une Success Story d'un homme modeste, sympa qui croque la vie à pleines dents. Merci beaucoup Simo Benbachir :)



Qui est Simo Benbachir ?
Difficile d’y répondre car c’est bourré de compliments. Mais je vais être bref. En gros, c’est une Success Story. J’ai débarqué à Casa avec une soif de réussir et en arrivant ici, je ne connaissais personne. Maintenant, je connais tout les gens qui font bouger la ville. Contrairement à ce que pensent les autres, je déteste parler de moi. Je laisse ces gens et mon travail le faire.

Ton compte Facebook est suivi par des milliers de personnes. Y a t-il un secret pour autant de fans ?
Je crois que je fais rêver les jeunes qui souhaitent s’offrir mes voyages autour du monde. C’est plutôt normal. Ce qui leur fait le plus rêver c’est de côtoyer les people et être « in » là ou ça se passe.
Poster des photos et des statuts en live depuis les Grammys à Los Angeles, ou bien être invité par Haifa Wehbe pour son anniversaire, n’est qu’une façade de mon boulot, et comme par hasard, c’est ce que les gens veulent faire à ma place. Mais avant tout ça, il faut bien penser au travail qui est fait derrière.


Tu réalises des reportages avec des stars internationales, mais qui ne sont médiatisés que sur le net. Quand est-ce qu’on les verra à la télé ?
Je crois que les gens sont plus branchés sur le net qu’en télé. Ça marche mieux sur le web car c’est facile de partager un travail en si peu de temps, où on possède largement la liberté de dire ce qu’on veut. Mais parfois, mes interviews passent à la télé. La dernière en date est celle avec Redone au Grammys, qui est passée sur 2m.


Chic ou décontracté.  Pour quel style vestimentaire optes-tu ?
Sportwear mais chic. La combine T-shirt-Jean est ma préférée, mais tout dépend où je vais partir. D’ailleurs, je possède une collection énorme chez moi, et je ne m’arrêterai pas là. C’est ce qu’on appelle être ambitieux.

Le shopping dans la vie de Simo Benbachir ?
J’adore, mais surtout pas dans les Malls internationaux, je me ruinerais tout de suite. Pour ne pas me perdre, je gèle mes choix sur les T-shirt, et des fois je me permets des extras en choisissant d’autres vêtement, comme ça, je sais à l’avance quoi prendre.



Comment perçois-tu la mode au Maroc ?
Le concept de la mode est bien différent au Maroc qu’aux autres pays occidentaux pour qu’on puisse en parler. A New York, Milan ou encore Paris, les gens s’habillent pour faire plaisir à eux même. Ici, c’est pour impressionner les autres. Mais heureusement que les gens prennent soin de leurs apparences, même si on vit par rapport à l’autre. Cela veut dire que le look est primordial ici. Je te donne un exemple. Tu débarques dans un café chic avec une djellaba, crois moi que le serveur va juste faire le nécessaire pour te servir. Mais si tu arrives tiré à quatre épingles, il te donnera un sourire en bonus.


Tu as annoncé dans l'une de tes anciennes interviews que tu publierais un livre sur la Jet Set marocaine. T’en est où ?
J'avance la dessus et crois-moi que ça va cartonner dans pas longtemps.
Mais je dirais rien plus! Wait & See.

Tu es très connu pour être " l'ami des stars ". Que peux-tu nous dire sur cela?
Il y a des stars bien sur et il y a d’autres qui ne le sont pas. Mais avant tout il faut dire que mes amis les plus proches sont comptés au bout des doigts. Il y a par exemple Elena Benedito Kourbi qui est plus une sœur qu’une amie, et également Nabil Jettou. Un gars réservé et hyper discret. D’ailleurs, il fallait nous voir durant l’anniversaire de Haifa Wehbe. Je me battais avec lui pour qu’on prenne une photo au Photocall de l’événement. Mais ce que j’aime le plus chez lui, c’est qu'il roule en Porche et il est tout sauf bling bling.

Quel est ton idéal féminin?
Madonna. Sans hésiter. C’est la femme du siècle. Elle est exceptionnelle, au vrai sens du terme.

As-tu des projets dans le domaine de la mode ?
La mode fait partie de mon quotidien. Grâce à mon look, je me fais facilement repérer chaque fois qu’on m’invite à un événement. C’est pour ça qu’on est venu me proposer de lancer une ligne de T-shirt à mon nom. Mais j’ai refusé car je crois que c’est encore tôt de s’y lancer en tant que professionnel.

Y aurait t-il un conseil de mode à donner ? 
Ce n’est pas en achetant des fringues hyper chères qu’il faut croire qu’on est bien habillé. Il faut être simple mais très pointu en choisissant son allure. Dans les Grammys ou bien les oscars, tu verras une artiste qui pèse des millions de dollars mais qui porte une robe noire très simple. Et je crois que c'est pour ça que je suis attiré par tout ce qui est simple, clair et net.


Qui sont tes stylistes préférés ?
J’adore Tom Ford, il dégage de la classe, mais grave ! Au Maroc, j’aime bien ce que fait Amine Bendriouich. Un style décalé mais chic. Pour info, je viens de poser pour John Milios, un photographe américain très connu à Los Angeles en portant la dernière collection d'Amine Bendriouich.

Quel conseil de beauté aux hommes ?
Prenez soin de votre peau et votre corps, c'est tous ce que vous possédez, si vous le faites pas par vous même, personne ne va le faire à votre place. Après une nuit de fête, je vous conseille la gamme Nickel pour sauver votre peau.

Un reproche aux marocains ?
Arrêtons de nous casser et de nous décourager. Croyons en nos rêves et avançons pour les réaliser.

Comment trouves-tu mon blog ?
Très tendance, je suis 100% pour les initiatives branchées. Je vous souhaite une bonne continuation, et je suis sur que vous serez toujours à la hauteur.

Un mot pour la fin ?
Je le dédie à mes fans. Je ne saurais jamais vous remercier. C’est grâce à vous que j’existe et que je continue à faire ce que j'aime le plus : Voyager à travers le monde et couvrir les grands événements. Sans vous, je ne suis rien.


- Sakina LOUDARI -




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...