jeudi 2 juin 2011

Messieurs, pour vous la tendance de cet été pour être au summum !

 Fabien Rambert – styliste de Carlin International – décrypte les grandes tendances des collections masculines printemps-été 2011.


 Total look bleu chez Kenzo.
Total look bleu chez Kenzo.

 Défilé Jil Sander en technicolor.
Défilé Jil Sander en technicolor.

 Spartiates et caban à l'honneur chez Lanvin.
Spartiates et caban à l'honneur chez Lanvin.

 Chez Gucci : le short et la chemise à fleurs bleue.
Chez Gucci : le short et la chemise à fleurs bleue.

 La fleur prend possession du costume chez Yohji Yamamoto.
La fleur prend possession du costume chez Yohji Yamamoto.


Vague bleue

« Le courant marin que l'on a beaucoup vu cet été se poursuit avec des choix de tons indigo, marine ou bleu ciel. Sur l'ensemble des collections été 2011, on remarque ainsi une très forte présence du bleu que l'on porte en total look ou en camaïeux chez Calvin Klein, Giorgio Armani, Jean-Paul Gautier, Prada, Gucci ou encore Gaspar Yurkievitch » , analyse Fabien Rambert, styliste de Carlin International.
Au-delà du bleu vif, certaines marques vont plus loin dans l'explosion colorée. Jil Sander par exemple, présentait un défilé en technicolor en osant des associations radicales : jaune, rose, turquoise, orange, vert émeraude...


Esprit nature entre le « cow boy » et le « gladiateur »

En marge de ce courant marin, Fabien Rambert note aussi la présence d'un « courant naturel plus sage avec des tons de terre, beiges, marron, gris sombres » . Cela se traduit aussi par l'utilisation de cuirs, souvent assez travaillés avec par exemple de nombreux jeux de laçage. « On n'est pas du tout dans un esprit minimaliste ! On s'oriente plutôt vers une vague inspiration texane avec un look évoquant le cowboy », fait remarquer le styliste.
Finie l'époque des métrosexuels aux silhouettes androgynes ! « On revient aux origines avec un modèle plus animal, plus masculin, dans un esprit proche du gladiateur - pour donner une image - avec notamment l'omniprésence des spartiates dans les différentes collections. » Le défilé Lanvin était emblématique de ce retour aux sources.


Pièces phares : le short, la saharienne, le caban

« L'été prochain, la vogue des bermudas va se confirmer tandis que les plus avertis passeront au short que l'on retrouve dans la plupart des collections », explique Fabien Rambert. Autres incontournables : le caban court et la saharienne qui prolonge - mais de manière plus atténuée - la tendance militaire déjà très présente l'été dernier.


Note de fraîcheur : les fleurs

Enfin, la vogue des carreaux, encore très marquée pour la saison automne-hiver, va s'essouffler avec les beaux jours au profit de motifs floraux travaillés de manière plus ou moins abstraites selon les marques parmi lesquelles on peut citer Paul Smith, Kenzo, Franckie Morello, Gucci, Jean-Paul Gautier, Yamamoto, etc. Du costume à la chemise, la fleur est de mise.
  

Lunettes de soleil : cherchez la différence !

Côté accessoires, tous les effets se concentreront sur les lunettes de soleil. Au niveau des montures, le modèle aviateur qui faisait fureur depuis deux ans continue à inspirer les créateurs avec cependant quelques nuances.
« Les formes sont toujours ovoïdes mais plus aplaties. Le diamètre des verres a ainsi tendance à rapetisser », explique Fabien Rambert. Après la vogue des grandes marques comme Ray Ban ou Carrera, l'heure est désormais à la singularité. « On recherche des produits uniques en se tournant vers des marques émergentes, moins connues et plus créatives comme Alain Mikli, Cutler and Gross ou encore Mykita .»
Concernant les matières, « on joue beaucoup sur la brillance du plastique et on n'hésite pas à mélanger ce dernier avec des matières naturelles comme le bois ou la corne ». Les coloris sont vifs que l'été dernier. « On s'oriente beaucoup vers des couleurs de papier buvard dont l'éclat est un peu atténué par un effet grisé, précise le styliste. Les marques proposent aussi de nombreux modèles bicolores en jouant sur les variations de tons entre l'intérieur et l'extérieur de la monture. » Enfin, les verres se montrent opaques. L'aspect dégradé inspiré des années 1970- jusqu'alors très présent - est en net recul.
Les lunettes aviateurs revisitées par Cutler and Gross.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...